La Norvège supprime la quarantaine d’entrée pour les îles Féroé et certaines régions de la Finlande à partir du 14 Novembre

Actualité des Voyages
 -

Par Sarah Marani

Les voyageurs des îles Féroé et de certaines régions de Finlande n’auront plus à se conformer à l’exigence de quarantaine à leur arrivée en Norvège car les autorités de cette dernière ont décidé de retirer ces zones de la liste norvégienne des pays à haut risque COVID-19, à partir du 14 novembre.

La décision a été prise sur recommandation de l’Institut national norvégien de la santé publique sur la base de son évaluation hebdomadaire de la situation de l’infection par le coronavirus en Europe et à l’étranger.

«Le NIPH recommande de supprimer la quarantaine d’entrée pour les îles Féroé et les régions de Finlande. Ainsi, le ministère des Affaires étrangères introduit des exceptions au conseil de voyage pour ces zones, et elles passent du rouge au jaune sur la carte des infections pour l’Europe », lit-on dans un communiqué de presse du même ministère.

Outre les îles Féroé, les régions suivantes de Finlande ont été retirées de la liste à haut risque:

  • Savonie du Nord
  • Centre de Häme
  • Finlande centrale

Le retrait de ces zones de la liste à haut risque signifie que les voyageurs arrivant en Norvège à partir de ces zones n’auront plus à se mettre en quarantaine à leur arrivée. Dans le même temps, les citoyens norvégiens ne sont plus invités à éviter de se rendre dans ces régions.

La décision entrera en vigueur le 14 novembre.

Le changement du niveau de risque pour les îles Féroé et ces régions en Finlande est le résultat du changement de la valeur seuil du gouvernement norvégien pour la quarantaine d’entrée de 20 à 25 infectés pour 100 000 au cours des 14 derniers jours.

La décision de modifier la règle a été annoncée dans un communiqué de presse distinct du ministère de la Santé, qui souligne que le changement a été effectué afin de se conformer aux recommandations du Conseil de l’UE pour une approche commune des restrictions de voyage COVID-19.

«La Norvège a toujours une pression infectieuse inférieure à celle de la plupart des autres pays européens, et l’entrée d’autres pays entraîne un risque accru d’infection à l’importation », a souligné le ministère en annonçant le changement.

En conséquence, le ministère des Affaires étrangères déconseille les voyages qui ne sont pas strictement nécessaires en Andorre, en Autriche, en Belgique, en Bulgarie, en Estonie, en France, en Grèce, en Irlande, en Islande, en Italie, en Croatie, à Chypre, en Lettonie, au Liechtenstein, en Lituanie, au Luxembourg, Malte, Monaco, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Saint-Marin, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Royaume-Uni, Suède, Suisse, République tchèque, Allemagne, Hongrie, Cité du Vatican, ainsi que vers les régions et territoires du Danemark et de la Finlande.

- Si vous avez apprécier l'article, pensez à le partager
- Pour être à jour avec les actualités fraiches des voyages, Activer les Notifications en haut, et vous recevez des notifications lors des publications d'articles interessants selon vos préférences.
- Abonnez vous à notre page sur Google Actualités, pour être au courant des dernières actualités.
Recevez nos meilleurs articles de conseils, d'info sur les voyages, santé, shopping
J'accepte de recevoir les newsletters
En navigant, vous acceptez les cookies En savoir plus