Le côté sombre de l’expatriation: Déprime et dépression

Actualité des Voyages
 -

Par Meriem Bourouis

Expatrié, un mot qui veut dire loin de la patrie,   une aventure qui vous promet une nouvelle vie, un épanouissement avec des nouvelles rencontres et cultures. Du moins c’est ce qu’on trouve sur la plupart des moteurs de recherche.

On évoque très rarement le coté obscure de cette nouvelle vie, l’anxiété de partir dans un pays inconnu avec des personnes inconnues, une culture et patrie différentes de la nôtre.

Est-ce un tabou d’en parler ? Quelles sont les facteurs principaux de cette dépression ? Qu’est-ce qu’il faut faire dans ce cas-là ?

Déprime et dépression :

Souvent les expatriés ne dévoilent pas leur déprime auprès de leurs familles et amis pour éviter le jugement. Ou ils ne veulent pas admettre que leur décision de quitter leur pays natale et commencer tout à zéro dans un pays étranger est un échec. D’autres pensent que c’est une période temporaire qui n’est pas nécessaire d’alarmer ses proches, cependant c’est ce qui rend le sujet tabou, malgré que cette situation soit plus courante qu’on pourrait imaginer.

Généralement les expatriés ne se rendent pas compte sur place des indices de «blues de l’expat ‘», parmi ces symptômes on trouve :

  • Problèmes digestives
  • Pathologies dermatologiques
  • Sauts et troubles d’humeurs qui peuvent engendrer des crises d’angoisses ou de dépressions
  •  L’addiction à l’alcool et à la drogue

Les facteurs provoquant cette dépression :

Pour un expatriement d’une durée limitée on va forcément rencontrer des problèmes de communication. En arrivant dans un cartier ou tout le monde se connaissent, nous auront probablement des soucis d’intégration au début surtout qu’on est loin de nos proches ce qui vas diminuer notre sociabilité.

La culture est un obstacle qui va se sentir très rapidement, surtout si vous choisissez un pays très différent du vôtre, il faut s’associer au fur et à mesure. Il est préférable de se renseigner avant d’y être sur place.

Le décalage est un souci si l’écart est remarquable, pour contacter sa famille et ses proches via internet.

Ce qu’il faut faire :

Bien se préparer avant d’expatrier : Il est primordial de tout concevoir avant, bien se renseigner sur le pays. Vous pouvez opter pour un petit stage avant de s’installer pour avoir une image plus concrète.

Essayer de rencontrer d’autres expatriés : Très important pour votre santé mentale. Créer des liens d’amitiés et faire de nouvelles rencontres. Aujourd’hui avec les réseaux sociaux c’est beaucoup plus facile.

Vous pouvez consulter ces deux liens qui vous faciliteront la tâche : l’Union des Français de l’étranger,  Les Français du monde.

Au cas où la situation s’aggrave, n’hésitez pas à consulter un psychologue y’a aucun mal. Il est temps de commencer à casser les tabous pour notre bien-être. La langue n’est pas une barrière car grâce au cabinet international de gestion et d’aide psychologique. Qui est un réseau dédié aux expats, vous pourrez consulter par vidéoconférence avec des spécialistes en France.

- Si vous avez apprécier l'article, pensez à le partager
- Pour être à jour avec les actualités fraiches des voyages, Activer les Notifications en haut, et vous recevez des notifications lors des publications d'articles interessants selon vos préférences.
- Abonnez vous à notre page sur Google Actualités, pour être au courant des dernières actualités.
Recevez nos meilleurs articles de conseils, d'info sur les voyages, santé, shopping
J'accepte de recevoir les newsletters
En navigant, vous acceptez les cookies En savoir plus